Livres en gros caractères
Livre Voyager en Chine avec Confucius, Lao Tseu, Albert Londres, Paul Claudel, Michaux en gros caracteres

Voyager en Chine avec Confucius, Lao Tseu, Albert Londres, Paul Claudel, Michaux


Rayon : Réflexion, Littérature
Éditeur : Editions Le Livre qui Parle
Catégorie chez l'éditeur : Littérature
Lu par : Jean-Christophe Doubroff
Durée : 01:00:00

CD de type : Classique explication MP3 classique
Nombre de CD : 1
Notre prix :  17,00 Euros 
       

Deux écrivains aux expériences complémentaires : Albert Londres, le journaliste qui rappelle la valeur du premier regard, et Paul Claudel, diplomate, tenant d’une analyse raisonnable nourrie d’érudition et d’acuité mystique. Complémentarité, ni bien ni mal : voilà peut-être pourquoi, dans un conte anonyme du 18e siècle, la Chine s’amuse du libertinage d’une jeune servante qui se laisse courtiser puis caresser, sans aucun scrupule. Ce goût du libertinage n’exclut pas l’attention aux souffrances et injustices du quotidien. Au 20e siècle, Lao She, l’ écrivain «suicidé» par le régime de Mao, nous le montre dans de nombreux textes comme ce «croissant de lune» où une fille médite sur la mort de son père et la tristesse de sa mère. Écoutez combien l’écriture de Lao She est en harmonie avec les nuances et les glissements de la musique chinoise. Le voyage continue avec Henri Michaux, «barbare en Asie» : la Chine des petits artisans ingénieux, des porteurs équilibristes et des vendeurs de journaux qui ne crient pas ; car la Chine refuse l’émoi visible et l’emphase inutile. Enfin, retour vers les fondamentaux, la subtilité de Lao Tseu dont les phrases tirées au cordeau définissent l’équilibre du yin et du yang. Contraste face à l’autre tradition chinoise, celle de Confucius, plus conforme, apparemment plus proche de nos propres traditions : respect des anciens, respect de la loi qui fonde et assure le devenir du groupe social et familial.
Version : Extraits / Abrégé