Livres en gros caractères
Livre KNOCK - M. LE TROUHADEC en gros caracteres

KNOCK - M. LE TROUHADEC


Rayon : Théatre
Éditeur : Editions Fremeaux
Catégorie chez l'éditeur : THEATRE SONORE

CD de type : Classique explication MP3 classique
Nombre de CD : 4
Notre prix :  59,99 Euros 
       

“Pour la première fois sont proposées au public, ensemble, deux des plus célèbres comédies de Jules Romains, KNOCK ou le triomphe de la médecine et M. LE TROUHADEC saisi par la débauche, interprétées par l’auteur lui-même, qui réussit la prouesse de travestir sa voix pour donner vie à ses personnages.
Ce véritable enregistrement historique, que nous présente Olivier Rony (Succession Jules Romains), permet de redécouvrir de manière jubilatoire ces œuvres majeures de notre patrimoine théâtral.”
Pour un auteur, donner à haute voix la lecture d’une de ses œuvres est l’achèvement naturel de son travail. C’est aussi une épreuve d’authenticité.Jules ROMAINS.
(...) Jules Romains illustre une race de créateurs méprisée par les cuistres. Il est un de ces parias sur l’épaule duquel les critiques dits sérieux gravent au fer rouge la marque d’infamie la plus indélébile : celle de la dérision, ou pire encore, du silence. Il est un humoriste, un prince de l’humour, infiniment supérieur à Alphonse Allais.(Nouvelle Revue des Deux Mondes, octobre 1972).
PAUL GUTH - 1972

L’auteur de Le Trouhadec est un des très grands auteurs comiques de la première moitié du XXe siècle. Et pourtant, il y avait de la concurrence! Il y avait Georges Feydeau, Courteline, Alphonse Allais, Tristan Bernard, Sacha Guitry. Par un coup de maître, avec Knock, il se détache du peloton de tête (...) Un autre grand type créé par Jules Romains est Monsieur Le Trouhadec. Ce membre de l’Institut, un peu gâteux (il en existait encore aux environs de 1930), a prodigieusement amusé son auteur (...). Si on ajoute quatre ou cinq chefs-d’œuvre indiscutables qu’il a donné au théâtre français, le parfum toujours poétique, subtil et parfois sarcastique de ses petites en un acte qui font la nique à celles de Becque, on n’a qu’une constatation à faire : le poète comique Jules Romains a du génie. Et n’oubliez pas que cet éloge vient d’un homme qui écrit lui aussi des comédies !
(Nouvelle Revue des Deux Mondes, octobre 1972).
MARCEL ACHARD, de l’Académie française - 1972