Livre Le musée de la sirène en gros caracteres

Le musée de la sirène

Corps 17 2006

Rayon : Roman
Éditeur : Editions de La Loupe
Taille des caractères : Corps 17  (Exemple de page)
Pagination : 140 pages

Notre prix : 20,00 Euros

Annabelle est artiste peintre. Un soir, elle pousse la porte d’un restaurant chinois. Elle plonge la main dans le grand aquarium qui décore le lieu, saisit la sirène qui nage parmi les poissons et s’enfuit. Annabelle installe la créature dans sa baignoire. Et la dépendance commence. La sirène exige des soins, de l’attention. Elle grandit, embellit, devient forte et autoritaire. Elle dévore l’énergie d’Annabelle et tarit son inspiration. Annabelle se laisse faire, en victime consentante. La femme et la sirène n’ont plus qu’une vie pour deux. Un beau jour, la sirène révèle ses dons de peintre et de dessinatrice. Elle possède un talent exceptionnel et ne tarde pas à se faire connaître. Ses œuvres hypnotisent et fascinent le monde. Annabelle, elle, protège la sirène au péril de son propre équilibre. Malgré son mariage avec le solide Francis, malgré la naissance de ses enfants, la jeune femme continue à vivre sous le joug de sa singulière compagne. Jusqu’au moment où cette dernière commence à décliner. Peu à peu, la sirène rapetisse, se dessèche, perd ses cheveux et ses écailles. A mesure qu’elle s’affaiblit, Annabelle renaît… Ce roman parle de domination, d’amour, d’identité féminine et de création. On y croise pêle-mêle un restaurateur mafieux, un producteur de disques dépressif, un étudiant en médecine fanatique, une journaliste, un directeur de galerie, deux touristes japonaises, une paire de faux jumeaux, une poignée d’adultes et d’enfants qui veulent apprendre le dessin, et aussi de l’eau. Beaucoup d’eau.